formation post-permis

Les stages post-permis et réduction de la période probatoire

A compter du 1 er janvier 2019 les conducteurs novices auront la possibilité de suivre une formation complémentaire pour réduire la durée de la période probatoire.

Alors qu’est-ce que ça change de suivre cette formation ?

Les avantages de la formation post permis des conducteurs novices.

si le titulaire d’un premier permis de conduire a suivi la formation complémentaire le délai probatoire est réduit d’une année et le permis de conduire est majoré de deux points au terme de la première année du délai probatoire.
En sommes, le délai probatoire qui est normalement de 3 ans, passe à 2 ans avec 2 points de rajoutés à leur 6 points initiaux la première année, puis 4 points la seconde et dernière année de probatoire.
L’objectif est d’encourager les conducteurs novices à continuer de se former en vue de rester des conducteurs responsables et vigilants. Il est également essentiel de renforcer les compétences acquises par les conducteurs depuis le début de leur apprentissage de la conduite.
C’est essentiel car une accidentalité particulièrement élevée est observée au cours des premiers mois qui suivent l’obtention du permis de conduire. Effet, près de 25% des accidents de la route ayant entrainés des blessures ou des morts sont commis par des conducteurs novices. Les formations post permis sont l’occasion d’engager auprès des jeunes conducteurs une démarche de réflexion sur leurs comportements et leur perception des risques. Ce type de dispositif a déjà fait ses preuves et de nombreux pays européens l’ont déjà mis en place comme la Finlande, le Luxembourg, la Suisse, l’Autriche, l’Estonie, la Slovénie…

La formation complémentaire des conducteurs novices est rapide, elle dure une journée seulement (7 heures) et s’effectue en groupe afin que chacun partage son expérience.

Quand suivre la formation Post-permis?

La formation visant à réduire le délai de la période probatoire peut être suivie entre le sixième et le douzième mois après l’obtention du permis de conduire.

A qui s’adresse cette formation?

Cette formation s’adresse aux titulaires d’un permis voiture qu’ils aient suivi une formation traditionnelle, une formation au permis boite automatique ou en conduite accompagnée. Mais elle concerne aussi les titulaires d’un permis 2 roues. Les jeunes conducteurs en période probatoire ayant passés le permis A1 ou A2 que ce soit en moto ou en maxi-scoot, peuvent également participer à cette formation complémentaire et réduire le délai de la période probatoire.

 

vitesse au volant dangereuse

Vitesse au volant DANGER

Le jeu, dangereux, de la vitesse n’en vaut pas la chandelle. Pour être à l’heure à un rendez-vous, partir plus tôt est préférable à conduire plus vite, et prendre des risques de ne pas arriver du tout.

Alcool au volant

Sécurité routière : Les chiffres de l’alcool au volant

Alcool, risque et facteur d’accident: L’alcool tient un rôle majeur dans la mortalité routière. On estime qu’il serait la cause principale d’au moins 20% des accidents mortels

Prix permis de conduire

Prix du permis de conduire – L’observatoire par ville

Voici le dernier relevé du prix du permis de conduire établi par La Tribune des Auto-Écoles il. partir d ‘un échantillon d ‘auto -écoles réparties dans 8 villes. Retrouvez l’historique des tarifs pratiqués dans toutes les villes de France sur le site www.tribune-auto-ecoles.fr à la rubrique « Observatoire des prix »

Nouveau permis: Les conditions d’obtention

Nouveau permis suite à une annulation.

Les conducteurs dont le permis a été annulé doivent :

Une fois passé le délai de la peine, pour obtenir un nouveau permis.
Ils devront donc repasser les épreuves théoriques et pratiques du permis de conduire après
avoir subi, avec succès, un examen ou une analyse médicale, clinique, biologique et
psychotechnique effectuée à ses frais. Lire la suite

annulation du permis de conduire

Annulation du permis de conduire

Annulation du permis est automatique dans 3 cas :

• récidive de conduite en état d’ivresse

• conduite en état d’ivresse ayant occasionnée des blessures graves ou la mort de la victime

• récidive de refus de se soumettre aux vérifications du taux d’alcoolémie En cas d’homicide ou de blessures involontaires, il est interdit au conducteur de repasser un nouveau permis pendant 3 ans ou 5 ans. En cas de récidive de conduite en état alcoolique ou de refus de se soumettre à un dépistage, il est interdit au conducteur de repasser un nouveau permis pendant 10 ans. L’annulation peut, en outre, être prononcée par le tribunal correctionnel dans les cas d’infractions très graves au code de la route : Lire la suite

Alcool au volant

Suspension judiciaire du permis de conduire

Suspension judiciaire par un juge

Le permis de conduire peut aussi être suspendu par un juge lorsque le conducteur commet une infraction très grave au code de la route comme un homicide ou des blessures involontaires, un délit de fuite, une conduite en état d’ivresse avec plus de 0,50 g/l dans le sang. Lire la suite

Exces de vitesse sanction administrative

La suspension administrative du permis de conduire

Plusieurs cas de suspension administrative :

Plusieurs cas peuvent se présenter. Tout d’abord la suspension peut être précédée d’une rétention administrative du permis. Si on constate ou que l’on peut présumer que :
Lire la suite

Le permis probatoire

Le permis probatoire

Le permis probatoire

Un capital de 6 points pour une période probatoire de 3
ans.

Par la loi du 12 juin 2003 et son décret du 11 juillet 2003, tous les permis de conduire obtenus
à partir du 1er mars 2004 sont dotés d’un capital de 6 points pour une période probatoire de 3
ans. Lire la suite